SEMIA : 25 ans d’excellence dans l’accompagnement des start-up

489 start-up accompagnées depuis sa création, 24.6 millions d’euros de chiffre d’affaires généré par les entreprises innovantes l’an dernier (chiffre qui a triplé depuis 2020), plus de 800 emplois créés en 2023, 177 millions d’euros de fonds levés ces trois dernières années… Ces chiffres témoignent du dynamisme économique induit par les start-up accompagnées par l’incubateur SEMIA sur le territoire alsacien.

SEMIA (Sciences, Entreprise et Marché, Incubateur d’Alsace) est l’un des 19 incubateurs de la recherche publique issu de la loi innovation créé en 1999. Soutenu par l’ensemble des pouvoirs publics du territoire lors de sa création et porté par l’Université de Haute Alsace, l’Université de Strasbourg, INSA, CNRS, INSERM et la Région Alsace, sa mission est dévolue dans un premier temps à la valorisation de la recherche publique.

En 2004, l’association SEMIA est créée et se tourne davantage vers le monde économique pour s’ouvrir, dès 2006, à tous types de projets. L’incubateur évolue vers une structure à l’ADN entrepreneurial fort grâce à son équipe pluridisciplinaire de plus d’une vingtaine de personnes qui, via son expertise, son expérience et son engagement propose un accompagnement sur-mesure en fonction du secteur de la start-up.

Cet accompagnement porte aujourd’hui ses fruits : parmi les 136 jeunes entreprises innovantes actuellement incubées, 65% faisaient du chiffre d’affaires en 2023, pour un total de 24.6 millions d’euros. Ces résultats valident l’approche go-to-market de l’incubateur qui oriente l’accompagnement, dès le début de l’incubation, vers la recherche des premiers milliers d’euros et plus de chiffre d’affaires. Ils confirment également l’intérêt des dispositifs de financement mis en place par la Région pour le lancement et le développement des start-up, ainsi que l’approche gagnante de mise en relation entre investisseurs et start-up proposée par l’incubateur.

Les projets accompagnés se répartissent de la manière suivante : 1/3 de projets industriels, 1/3 de projets santé, 1/3 de projets en technologies informatiques.  Les filières industrie et santé sont des axes stratégiques forts de la Région Grand Est, en cohérence avec la stratégie de spécialisation intelligente 2021-2027 et le Business Act.

SEMIA poursuit par ailleurs sa mission première de valorisation de la recherche, via le Pôle Universitaire d’innovation – Alsace » (PUI-A), piloté par l’Université de Strasbourg, dont elle est membre fondateur aux côtés de dix autres acteurs. Financé dans le cadre de France 2030, ce dispositif a pour objectifs d’augmenter le flux de projets d’innovation issus des laboratoires de recherche publique et de démultiplier les collaborations entre le monde académique et les entreprises.

Ancré profondément dans son territoire, SEMIA continue d’innover et de proposer de nouveaux dispositifs au service des start-up en résonnance avec les ambitions des entrepreneurs de son territoire. Laura Lehmann, directrice de SEMIA, commente :

« Aujourd’hui, de nouveaux enjeux émergent autour du quantique, de l’intelligence artificielle et des transitions. À nous de construire ensemble les futurs possibles ».